31/07/2005

Page 24

 

 
Paul Delmée

10:01 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/07/2005

Page 23

Les Trois Grâces
 
Mexique, Frida Khalo...
et son muraliste de mari !

[1907 - 1954]
 

 
Vienne, début du siècle... Alma Mahler
Ils mouront de l'avoir trop aimée !
[1879 - 1964]

 

 
Anais Nin...
Ses amis l'appelaient "la princesse" !
[1903 - 1977]

 

17:49 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 22



"Surtout n'y allez pas"
Antoine Filissiadis



Merveilleuse lecture à conseiller vivement aux :

 
Séducteurs impénitents
Don Juan [s]
Femmes dépendantes
Femmes qui aiment trop
Frigides
Baiseurs devant l'éternel
Incorrigibles menteurs/teuses
Casanova [s]
Grandes [et petites] naïves
Dépressifs/ives
Psy-addict [s]
[...]







14:50 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 21

"Né à Barcelone le 13 décembre 1923, Antoni Tàpies réalise ses premières oeuvres en 1946. En 1948, il fonde la revue Dau al Set et rencontre Joan Miró, pour une période surréalisante. Découvrant l'expressionnisme abstrait et l'informel au début des années 50, il expérimente les mélanges de matériaux, les effets de matières, les adjonctions d'objets. En 1953, il expose pour la première fois à New York ; en 1958 à Paris ; en 1961, c'est la première rétrospective, à Hanovre, puis Zurich. Il est depuis l'un des artistes les plus célèbres et cotés du monde. A partir des années 70, il pratique aussi la sculpture. La Fondation Tàpies a ouvert en 1984 à Barcelone, sa ville pour toujours [...]"
Libération.fr

 
Barcelone, 22/23/24/25, "TOUT GOUT***TOUT COULEUR"
http://spaightwoodgalleries.com/Pages/Tapies.html

09:19 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2005

Page 20


 
Stefan Hoenerloch

09:57 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 19


 
Max Neumann

09:54 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2005

Page 18

Frida Khalo

"VIVA LA VIDA"

10:59 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/07/2005

Page 17

"Le 13 décembre 1880, à vingt-sept ans, Arthur Rimbaud arrive à Harar, aux confins désertiques de l'Est éthiopien, pays qui était alors appelé Abyssinie [...]"

14:05 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/07/2005

Page 16

Plus de 3, j'y vais...
Moins de 3, j'y vais pas...
3 ? Bonne question !


Alea jacta est

17:58 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/07/2005

Page 15

"Le but de la vie est le développement personnel. Parvenir à une parfaite réalisation de sa nature, c'est pour cela que nous sommes tous ici."

Oscar Wilde
 
Penses-y !

15:03 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/07/2005

Page 14


 
Dear Frida, please... stay away from the blasts [...]

13:16 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 13


 
"Dans la mythologie grecque, Méduse (en grec Μεδούσα) est l'une des trois Gorgones (avec Euryale et Sthéno), la seule des trois qui soit mortelle. Les Gorgones sont, dans la mythologie grecque, des êtres fantastiques et malfaisants. La représentation de la tête de "Médusa" (sculptée ou gravée dans la pierre, ou encore dessinée, souvent avec des serpents émergeant du crâne et avec la langue tirée entre les crocs) fut souvent placée sur les portes, les murailles, les pièces de monnaie, les boucliers, les armures et les pierres tombales pour éloigner la malchance et les mauvais esprits ou terrifier les ennemis."
 
Le Caravage, maître du "clair-obscur". Rappelle-toi.

11:41 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/07/2005

Page 12



Medusa by Jean Delville



17:39 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 11




Parsifal by Jean Delville

Parsifal, dernier opéra de Wagner et seule oeuvre à avoir été expressément écrite pour Bayreuth (dont le théâtre fut inauguré en 1872).





17:38 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 10

"Réalisée en 1907, cette oeuvre symboliste est exposée au sein de la Bibliothèque des Sciences Humaines de l'Université Libre de Bruxelles. Elle illustre la victoire de la Lumière de la Raison sur l'obscurantisme dogmatique, rappelant par là même le principe fondateur de l'Université: le Libre Examen."
 
Jean Delville, Prométhée
Bibliothèque des Sciences Humaines, Université Libre de Bruxelles
 
Souviens-toi [...]

16:44 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Page 9

"Félicien Rops (1833-1898) représente le Diable et la femme fatale à diverses reprises. L'érotisme et le diabolisme imprègnent intensément son œuvre. Chez Rops, le Diable emprunte des formes bien différentes selon les oeuvres et il le dépeint principalement en trois personnes : le bouffon, l'empereur du plaisir charnel et le dandy, signifiant peut être que le Mal se trouve en chaque homme, du plus pauvre au plus riche. Dans l'œuvre de Rops, qui est peu croyant, la notion de divin est absente. Il n'y a pas d'opposition entre le Ciel et l'Enfer, entre la pureté et la luxure. L'artiste ne représente que le versant négatif de l'humanité, reflet de la société et de sa morale débridée en cette fin de siècle. Le thème satanique lui permet de choquer la bourgeoisie et ses valeurs conventionnelles qu'il méprise." [...] "Rops utilise le satanisme pour révéler les tabous de son temps, il en pointe les faiblesses. La tentation est charnelle. Il prend également plaisir à multiplier les signes de provocation envers la religion." [...]
 
Source : http://www.art-memoires.com/lettre/lm2729/27ulgdiabl19.htm [Le Diable dans l'art du XIXe siècle en Belgique,  par Catherine Dormal]
 
@Google : "Symbolisme" and "Félicien Rops" and "occultisme".
Visiste du Musée Félicien Rops in progress.

11:45 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/07/2005

Page 8

 


14:16 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/07/2005

Page 7

 


"During the 1960s, when she was well into middle age, the German painter and writer Unica Zürn (1916-1970) made a series of psychologically intense line drawings that combine Surrealist automatism with the mania of Outsider Art and a certain residue of contemporary experiments in psychedelic drugs. Erotic and trancelike, the works depict fantastic chimeras, bizarre creatures with double faces that represent multiplications of herself, either repeated across the page or set in intricate dream landscapes of mystic animals and otherworldly plant forms."
 
http://www.artnet.com/Magazine/reviews/oisteanu/oisteanu3-14-05.asp

15:20 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/07/2005

Page 6

Oeuvre de Domenico di Michelino, cathédrale de Florence.
 
Dante présente son ouvrage ouvert et se tient devant le paysage symbolique de la divine comédie. A gauche, il y a l'Enfer, au fond, le Paradis à droite, la ville de Florence.
 
"Le poète égaré dans la forêt sauvage du péché [Au milieu du chemin de notre vie, je me trouvai dans une forêt obscure car j’avais perdu la voie droite] effectue un voyage imaginaire au travers de l’Enfer, du Purgatoire et du Paradis, jusqu’à la découverte de Dieu. Le poète latin Virgile, qui représente la raison est son guide à travers l'enfer et le purgatoire, mais c'est la douce et vertueuse Béatrice qui l’accueille, le juge, pardonne et le conduit au Paradis. C'est finalement Saint Bernard qui lui fera rencontrer Dieu. La Divine Comédie se révèle être d’abord l’histoire de la conversion de Dante."

>>> 1465, Dante et les trois Royaumes, Museo dell'Opera del Duomo, Florence.


09:55 Écrit par Moleskine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |